En formation continue
pour les salariés et demandeurs d’emploi


La formation continue est le secteur de la formation qui concerne ceux qui ont quitté la formation initiale. Elle est donc destinée aux salariés et demandeurs d’emploi.

Les possibilités sont les suivantes :

Le DIF : Droit individuel à la formation 

Le droit individuel à la formation (DIF) permet de bénéficier d’actions de formation professionnelle, rémunérées ou indemnisées, réalisées dans ou en dehors du temps de travail. Le départ en DIF suppose au préalable une négociation individuelle entre le salarié et l’employeur qui doit permettre de déboucher sur un projet de formation commun.

Pour obtenir plus d’informations sur le DIF : http://www.orientation-formation.fr/spip.php?page=branches_dif

Le CIF : congé individuel de formation

Le congé individuel de formation (CIF) est une autorisation d’absence, qui permet de suivre à l’initiative du salarié une formation. Ces actions de formation sont indépendantes de la participation aux stages compris dans le plan de formation de l’entreprise. Elles s’accomplissent en tout ou partie pendant le temps de travail.

Pour obtenir plus d’informations sur le CIF : http://www.orientation-formation.fr/Conge-individuel-de-formation-CIF.html

La période de professionnalisation

L’objectif est de favoriser le maintien dans l’emploi de salarié, en permettant l’acquisition d’un diplôme ou un titre à finalité professionnelle, une qualification professionnelle ou de participer à une action de formation de professionnalisation. Il y a alternance entre des enseignements généraux et technologiques dans un but et une activité professionnelle dans l’entreprise.

Pour obtenir plus d’informations sur la période de professionnalisation : http://www.orientation-formation.fr/spip.php?page=branches_periode

Le Bilan de compétences

Le bilan de compétences permet d’analyser les compétences professionnelles et personnelles d’un salarié ou demandeur d’emploi ainsi que ses aptitudes et ses motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation notamment dans un IUT. Le bilan peut être effectué à son initiative ou à la demande de son employeur.

Pour obtenir plus d’informations sur le bilan de compétences : http://www.orientation-formation.fr/Bilan-de-competences-finance-par.html

La VAE : La Validation des Acquis de l’Expérience

La validation des acquis de l’expérience (VAE) est une procédure qui vous permet de faire reconnaître, officiellement, les compétences et/ou les connaissances que vous avez pu acquérir tout au long de votre vie afin :
– d’obtenir tout ou partie d’un diplôme, d’un titre ou d’un certificat de qualification ;
– d’accéder directement à un cursus de formation sans justifier du niveau d’études ou de diplôme requis.

Une seule condition est exigée : vous devez justifier d’au moins 3 années d’activités en rapport direct avec la certification visée.

Pour plus d’information sur la validation des acquis de l’expérience : http://www.orientation-formation.fr/Validation-des-acquis-de-l,467.html

La VAP : La Validation des Acquis Professionnels

La Validation des Acquis Professionnels (VAP) : c’est un dispositif qui permet à toute personne de valoriser son expérience professionnelle ou personnelle pour être dispensée des titres requis pour candidater à une formation.

A la différence, la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) permet d’obtenir un diplôme ou en titre sans avoir pour objectif de reprendre des études.

Dans les deux cas, le candidat doit constituer un dossier décrivant son parcours qui sera ensuite examiné par une commission de validation.

Exemple : un salarié titulaire d’un baccalauréat et disposant d’une expérience significative en entreprise peut demander une VAP en vue de son inscription en licence professionnelle.

Autre exemple : un salarié qui désire faire valoir son expérience peut constituer un dossier en vue d’obtenir un DUT.